Conseils de sécurité

Porte e portoni

Une nouvelle sécurité: la prévention.

La sécurité au travail est un thème chaud, même brûlant, puisque depuis l’entrée en vigueur des très attendues directives et en raison de la nécessité des entreprises de permettre aux collaborateurs de travailler dans un environnement sûr, les entreprises sont maintenant obligées de se mobiliser pour créer des systèmes de sécurité infaillibles. Mais si on pouvait prévenir au lieu de guérir?
Depuis le début de l’année 2007, la directive MSST est entrée en vigueur: elle indique comment réaliser des systèmes de sécurité dans des entreprises, ainsi que des mesures de prévention systématique. MSST est aussi l’acronyme de «appel aux médecins du travail et autres spécialistes de la sécurité au travail». Le but de cette législation est de prévenir les accidents et/ou les maladies professionnelles en mettant en place une procédure systématique afin d’éviter toutes souffrances, dépenses et heures d’absence des collaborateurs.

Que signifie être un spécialiste dans le domaine de la sécurité au travail
Michele Matis, directeur général de Marcmetal, est aussi expert de sécurité avec un mandat de consultation: cela signifie qu’il a acquis des compétences certifiées qui lui permettent de fournir un service de consultation aux entreprises en fonction de leurs caractéristiques spécifiques et des risques internes existants.

Les avantages d’avoir un expert de sécurité dans une entreprise
Les spécialistes de sécurité peuvent aider les clients de l’entreprise qui ne possèdent ni le savoir-faire ni l’expertise suffisants pour construire un système de sécurité sur mesure. L’expert sait aussi reconnaître les dangers systématiquement, estimer les risques liés, mettre en place des mesures de protection appropriées, créer un système de sécurité sur mesure et, enfin, s’assurer que cela soit mis en place correctement.

En plus…
Selon la loi, chaque employeur est obligé de reconnaître les dangers présents dans son entreprise et d’adopter les dispositions et mesures de précaution nécessaires. La nouvelle directive MSST est non seulement capable d’éliminer minutieusement les potentiels manques de sécurité dans une entreprise, mais elle montre aussi comment éviter sur le long terme que ces manques puissent se représenter à l’avenir, toujours en les considérant dans leur ensemble. Le système de sécurité MSST ainsi que les experts de sécurité sont en mesure de garantir la continuité de la prévention.

Liens
www.suva.ch
www.sssl.ch

Portes et portails

Porte close aux risques
Les portes et portails occasionnent régulièrement des accidents. Doigts coincés, fractures voire blessures plus graves: presque tous ces accidents pourraient être évités. Le risque d’accident diminue considérablement si une installation automatisée est à la pointe de la technologie et qu’elle est entretenue régulièrement et dans les règles de l’art. En connaissant les dangers et les points faibles, il est possible de prendre des mesures de protection adéquates.

02_portCe que dit la loi

En vertu de la Loi fédérale sur la sécurité des produits (LSPro), les portes et portails ne peuvent être mis sur le marché que dans la mesure où ils présentent un risque nul ou minime pour la santé ou la sécurité des utilisateurs ou de tiers lorsqu’ils sont utilisés dans des conditions normales ou raisonnablement prévisibles.

Les portails automatiques motorisés doivent être conformes aux exigences fondamentales de sécurité et de santé de la directive sur les machines (directive 2006/42/CE).

Les exigences posées aux portes d’ascenseur sont établies dans les normes EN 81-1 et EN 81-2.

Les portes et portails qui ne font l’objet d’aucune exigence fondamentale en termes de sécurité et de santé définie par le Conseil fédéral doivent être fabriqués selon l’état des connaissances et de la technique. C’est pourquoi il est utile, lors de la commande de portes ou de portails, de mentionner par écrit que «les produits doivent être conformes aux exigences légales, en particulier aux directives et normes techniques en vigueur» (voir directives et normes à la dernière page).

En vertue du Code des obligations [1], le propriétaire d’un bâtiment ou de tout autre ouvrage répond du dommage causé par des vices de construction ou par le défaut d’entretien. Il y a défaut lorsque la conception et le fonctionne ment ne sont pas sûrs (p. ex. éclairage défectueux ou irrégularités dangereuses sur lesquelles on peut trébucher). La responsabilité du propriétaire de l’ouvrage est une responsabilité causale, c’est-à-dire indépendante de la faute.

En cas d’urgence

Si une personne, un animal ou un objet sont coincés dans une porte ou un portail, il faut d’abord couper le courant de la motorisation. C’est pourquoi il doit être possible d’interrompre l’approvisionnement en énergie du moteur par le biais d’un interrupteur de sécurité ou d’un dispositif de coupure d’urgence monté à proximité immédiate de la porte ou du portail, ou en séparant le moteur du réseau électrique en débranchant la prise réseau. L’interrupteur doit être signalé clairement et doit pouvoir être verrouillé par un cadenas pendant les travaux d’entretien. Les portes et portails que l’on ne parvient pas à ouvrir avec une force jusqu’à 150 N (15 kg) doivent pouvoir être actionnés. L’emplacement du mécanisme d’embrayage doit être indiqué clairement (p. ex. au moyen de l’autocollant ci-dessous) et son utilisation doit être décrite de manière compréhensible.

Adesivo

L’autocollant 2.008 «Débloquer le mécanisme» (253 cm) peut être commandé sur www.bpa.ch.

Entretien

Sans entretien régulier et dans les règles de l’art, toute porte automatique présente tôt ou tard un risque en termes de sécurité. Il est recommandé de passer un contrat d’entretien avec une entreprise spécialisée et de consigner les services et les travaux de réparation dans un carnet de contrôle.


 

Types de portes et de portails   
TypeUtilisationÀ observer
Portes et portails à battants Porte e portoni a battenti• Habitations
• Extérieur des immeubles
• Issues de secours
• Portes coupe-feu
• Portails à clairevoie de clôtures
• Sens d’ouverture
• Panne de courant
• Zones de passage
• Protection électrique des portes de service et des issues de secours intégrées dans les portails
• Points de coincement côté charnières
Portes et portails coulissantsPorte e portoni scorrevoliPortes d’ascenseurs
• Commerces (portes en verre)
• Halls d’entrée
• Portails de halls
• Portails à clairevoie de clôtures
• Fréquence d’utilisation
• Espaces libres
• Points de coincement
• Points d’entraînement
• Panne de courant
• Issues de secours
Portes pliantes et en accordéonPortoni a libro e a libro scorrevoli• Portes de halls
• Portes d’ascenseurs et de véhicules
• Parkings
• Points de coincement au niveau des pliages
• Risque de coincement des doigts dans les fentes
• Panne de courant
• Issues de secours
Portes basculantes Portoni basculanti• Portes de garage• Nombreux points de coincement
• Enfants
• Accès latéraux
• Risque de chute de la porte et des contrepoids
• Panne de courant
• Issues de secours
Portes basculantes non débordantesPortoni basculanti non debordanti• Locaux de matériel de salles de sport
• Portes de garage
• Nombreux points de coincement
• Enfants
• Accès latéraux
• Risque de chute de la porte et des contrepoids
• Panne de courant
• Issues de secours
Portes à sectionsPortoni sezionali• Portes de garage• Risque de chute de la porte
• Portes de service et issues de secours
• Panne de courant
Portes tournantes, à tambour, portes carrouselPorte a cilindro e porte girevoli• Magasins
• Halls d’entrée
• Personnes en fauteuil roulant
• Personnes handicapées
• Fréquence d’utilisation
• Points d’entraînement
• Panne de courant
• Issues de secours
Portes et grillages à enroulementPortoni avvolgibili e saracinesche• Garages
• Protection anti-effraction
• Points de coincement
• Risque de chute
• Panne de courant
• Issues de secours

 


Dangers et mesures de protection

Distances permettant d’éviter les points detout coincement (en mm)

Distances permettant d’éviter les points de coincement (en mm)

Points de coincement

Souvent lors d’accidents avec des portes et des portails, la personne reste enfermée ou coincée. C’est pourquoi il faut éviter les points de coincement entre l’objet et son environnement immédiat dès la phase de planification. Pour protéger les parties du corps exposées, il faut respecter les distances minimales ci-contre. Si le même point de coincement présente un risque pour plusieurs parties du corps, il faut se baser sur la distance minimale la plus grande.

 

 

 

 


Mesures de protection d’ordre général

Mesures de protection d’ordre général

Mesures de sécurité

Exemple d’une porte à battants: les mesures suivantes permettent de réduire le risque de coincement à l’ouverture et à la fermeture de la porte.

1. Arrêt par contact: des barres, un tapis ou une surface de contact doivent interrompre le courant lorsqu’ils sont actionnés et arrêter la porte avant l’obstacle. Les interrupteurs à pression (à air) ne peuvent être utilisés que s’ils sont autorisés pour la protection des personnes.

2. Bords de fermeture sécurisés par du matériel déformable: pour que les doigts ne puissent pas être écrasés, le profil de sécurité appliqué sur les bords de fermeture doit pouvoir céder d’au moins 25 mm.

3. Barrière immatérielle: les barrières photoélectriques et les détecteurs de mouvement à infrarouge ou à ultrasons doivent être disposés de manière à arrêter le mouvement de la porte avant que celle-ci n’atteigne un obstacle. Ils font généralement office de dispositif de protection complémentaire.

4. Limitation de la force et de l’énergie: la force développée par la porte ne devrait pas excéder 400 N dans un laps de temps de 0,75 secondes. Cette valeur doit être contrôlée régulièrement.

 


Disposition d’une poignée

Disposition d’une poignée

Poignées et poussoirs:

Il faut veiller à éviter les points de coincement pour les poignées et les poussoirs. Dimensions minimales à respecter (battant en position finale):

 

 

 

 

 


Mesures de sécurisation des bords de fermeture latéraux

Mesures de sécurisation des bords de fermeture latéraux

Mesures de sécurité spécifiques aux portes à battants

Les points de coincement sur les bords de fermeture latéraux des portes à battants (côté penture ou charnières) peuvent surtout être dangereux pour les jeunes enfants. C’est pourquoi ils devraient idéalement être bien sécurisés dans les écoles enfantines et primaires, en mettant par exemple les mesures suivantes en place:

  • distance entre le battant de la porte et la partie fixe supérieure à 25 mm.
  • ferme-portes intégrés pour freiner la porte.
  • revêtement appliqué sur le point de coincement (voir illustrations).

 

 

 

 


Points de coincement des portes basculantes

Points de coincement des portes basculantes

Mesures de sécurité spécifiques aux portes basculantes

Les dispositifs de protection anti-coincement ne doivent pas seulement fonctionner à hauteur du capot ou du toit d’un véhicule, mais aussi à une hauteur de 12 cm, où un jeune enfant pourrait être allongé. Les points de cisaillement latéraux doivent également être sécurisés.

En plus du risque de coincement, il faut également tenir compte du risque de chute de la porte et des contrepoids. Pour les portes, il existe des dispositifs de retenue spéciaux.

Les barres de contact doivent être placées de manière à sécuriser tout l’espace de mouvement de la porte. Il faut généralement les positionner sous le bord de fermeture principale de la porte, , à un angle de 30 – 60°.

 

 

 

 

Points de coincement des portes coulissantes

Barre de contact sur la partie inférieure de la porte basculante

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Points de coincement des portes coulissantes

Points de coincement sur les portes coulissantes

Mesures de sécurité spécifiques aux portes et aux portails coulissants

Les bords de fermeture centraux des portes et portails coulissants sont généralement bien sécurisés. Les portes à surface non plane (rembourrées, portes de service) présentent souvent des dangers au niveau des bords de fermeture latéraux. Les espaces de plus de 8 mm entre la paroi et la surface de la porte peuvent donner lieu au coincement de membres. Pour les portes coulissantes automatiques, les capteurs doivent aussi détecter les personnes qui se dirigent le long du mur vers l’ouverture de la porte.

Il faut prévoir suffisamment d’espace pour l’ouverture des battants. Pour les portes pliantes, des mesures de protection contre le coincement doivent être prises là où les éléments de la porte se plient, en particulier entre les parties pliables et la paroi.

 

 


Points de coincement des portes pliantes

Points de coincement des portes pliantes

Mesures de sécurité spécifiques aux portes à tambour

Les portes à tambour sont communément installées dans les lieux très fréquentés. Un modèle défectueux peut être dangereux pour les enfants et les personnes âgées en particulier. Les vieux modèles de portes à tambour devraient être amenés, grâce à des éléments de sécurité ciblés, à l’état actuel de la technique selon les normes et directives. Pour en savoir plus, consultez la norme DIN 186501/2.

Protection anticollision à l’intérieur
Si le diamètre d’une porte à tambour est supérieur à 3 m, celle-ci doit être munie d’une protection anticollision à l’intérieur. Ce dispositif arrête la porte avant qu’elle ne touche une personne.

Boutons d’arrêt d’urgence
Une porte à tambour doit être équipée de boutons d’arrêt d’urgence aux entrées (au moins à l’intérieur). La porte doit s’arrêter immédiatement lorsqu’un tel bouton est actionné. Elle ne doit se remettre à fonctionner qu’après le déverrouillage du bouton.

Boutons de réduction de la vitesse
Pour que les personnes à mobilité réduite puissent aussi utiliser les portes à tambour en toute sécurité, des boutons poussoirs de réduction de la vitesse de rotation devraient être placés des deux côtés de la porte. Si l’on actionne un tel bouton, la porte est fortement ralentie pendant au moins un tour complet. Cette mesure n’est pas nécessaire s’il y a une autre porte d’accès public.

Barres de contact
Une porte à tambour comporte différentes barres de contact en caoutchouc déformable. Il s’agit de contrôler d’éventuels signes extérieurs de dommages. La porte à tambour doit par ailleurs s’arrêter lorsque les barres de contact des bords de portes fixes ou en mouvement sont écrasées. Attention: ne pas réaliser les tests à l’endroit où les bords de fermeture principaux et latéraux se touchent, sous peine de se mettre soi-même en danger.

 


Le bpa. Pour votre sécurité.

Le bpa est le centre suisse de compétences pour la prévention des accidents. Il a pour mission d’assurer la sécurité dans les domaines de la circulation routière, du sport, de l’habitat et des loisirs. Grâce à la recherche, il établit les bases scientifiques sur lesquelles reposent l’ensemble de ses activités. Le bpa propose une offre étoffée de conseils, de formations et de moyens de communication destinés tant aux milieux spécialisés qu’aux particuliers. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.bpa.ch.

Pour en savoir plus
Le bpa vous recommande aussi les publications suivantes:
2.003 Garde-corps (brochure technique)
2.006 Le verre dans l’architecture (brochure technique)
2.007 Escaliers (brochure technique)
2.027 Revêtements de sol (documentation technique)
2.032 Revêtements de sol (liste d’exigences)
2.034 Sécurité dans l’habitat: escaliers et garde-corps; législations cantonales et du Liechtenstein
(documentation)
Directive sur les machines 2006 / 42 / CE
Norme sia 343.112 «Portes industrielles, commerciales et de garage – Aspects mécaniques – Exigences» (SN EN 12604)
Norme sia 343.110 «Portes industrielles, commerciales et de garage – Sécurité à l’utilisation des portes motorisées – Prescriptions» (SN EN 12453)
Norme sia 343.109 «Portes industrielles, commerciales et de garage – Sécurité à l’utilisation des portes motorisées – Méthodes d’essai»
(SN EN 12445)
Norme SN EN 12635 «Portes industrielles, commerciales et de garage – Installation et utilisation»     •  Norme SN EN 349 «Sécurité des machines – Ecartements minimaux pour prévenir les risques d’écrasement de parties du corps humain»
Normes DIN 18650-1+2 «Automatische Türsysteme»
Liste de contrôle de la Suva «Portes et portails», www.suva.ch

Les publications du bpa peuvent être commandées gratuitement ou téléchargées au format PDF sur www.bpa.ch.